Où vont les négociations sur l’ALÉNA ?

0
52

Telle est la question que se posent des dizaines d’organisations syndicales provenant du Mexique, du Canada, du Québec et des États-Unis et qui sont réunies actuellement à Chicago, au lendemain de l’annonce de la prolongation de la période de négociations de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA) pendant trois mois après en 2018. La rencontre de deux jours, qui a pour but d’échanger sur l’évolution des négociations, est organisée par le bureau de New York de la Fondation Rosa Luxembourg, le Centre sur le travail de l’Université de Californie de Los Angeles et le syndicat américain Union Electrical.

La journée du jeudi portera sur les impacts de l’ALÉNA depuis 23 ans dans les différents pays à partir de présentations provenant de toutes les régions de l’Amérique du Nord. Aussi, est prévu un panel de réflexions sur l’état des négociations et les perspectives stratégiques qui doivent guider l’action des mouvements sociaux.

Une manifestation publique est le vendredi midi devant le Consulat mexicain en solidarité avec les syndicats mexicains et pour les droits des travailleuses et des travailleurs dans un nouvel ALÉNA. L’action a pour but d’attirer l’attention sur l’incapacité des gouvernements à se préoccuper des droits du travail au Mexique pendant les négociations. Dirigé par les personnes représentantes de plusieurs organisations syndicales mexicaines indépendantes, le groupe exigera une voix pour le monde du travail à travers le continent.

Le vendredi après-midi sera consacré à identifier les actions possibles que les différentes organisations pourraient mettre en branle de manière plus coordonnée.

« Vingt-trois années de dévastation économique dans le cadre de l’ALÉNA suffisent ! », a déclaré Julia Quinones, coordonnatrice du Comité Fronterizo de Obrer@s, une organisation de défense des droits des travailleuses et des travailleurs dans les maquiladoras à la frontière américano-mexicaine. « Il est temps de mettre en place un nouveau modèle économique qui profite au bien-être des travailleuses et des travailleurs dans le plein respect des droits humains et du travail ». Ajoute-t-elle.

Les organisations participantes à la manifestation demanderont :

une réduction des disparités salariales entre les pays, en augmentant le salaire minimum mexicain, ce qui améliorera le niveau de vie des travailleuses et des travailleurs mexicains et qui rendra aussi moins rentable pour les entreprises de transférer des emplois du Canada et des États-Unis vers le Mexique ;
l’inclusion de mesures dans l’accord commercial pour protéger les droits des travailleuses et des travailleurs, en éliminant les obstacles à la syndicalisation dans les trois pays ;
la fin des recours et des droits des entreprises dans la poursuite des États, comme le mécanisme de règlement des différends entre investisseurs et États prévu dans le chapitre 11.
Parmi les organisations présentes à la conférence, on retrouve, du Québec, la Fédération des travailleuses et des travailleurs du Québec (FTQ) et le Réseau québécois sur l’intégration continentale (RQIC). Voici la liste des organisations syndicales provenant du Canada, des États-Unis et du Mexique, présentées en ordre alphabétique en espagnol et en anglais :

AFL-CIO Solidarity CenterRetour ligne automatique
Alianza AmericasRetour ligne automatique
Asociación Nacional de Empresas ComercializadorasRetour ligne automatique
Canadian Centre for Policy AlternativesRetour ligne automatique
Canadian Union of Postal WorkersRetour ligne automatique
Canadian Union of Public EmployeesRetour ligne automatique
Centro de Investigación Laboral y Asesoría Sindical Retour ligne automatique
Chicago and Midwest Joint Board of Workers United, SEIURetour ligne automatique
Chicago Jobs with JusticeRetour ligne automatique
Chicago Teachers UnionRetour ligne automatique
Citizens Trade CampaignRetour ligne automatique
Comité Fronterizo de Obrer@sRetour ligne automatique
Common FrontiersRetour ligne automatique
Communications Workers of America District 4Retour ligne automatique
Community to CommunityRetour ligne automatique
Council of CanadiansRetour ligne automatique
Familias Unidas por la JusticiaRetour ligne automatique
Frente Autentico de Trabajadores Retour ligne automatique
Institute for Policy StudiesRetour ligne automatique
Justice for Migrant WorkersRetour ligne automatique
National Nurses UnitedRetour ligne automatique
National Union of Public and General Employees, CanadaRetour ligne automatique
Public CitizenRetour ligne automatique
Public Service Alliance of CanadaRetour ligne automatique
Rosa Luxemburg Stiftung-NYCRetour ligne automatique
SEIU Healthcare Illinois, Indiana, Missouri, KansasRetour ligne automatique
Sierra ClubRetour ligne automatique
Sindicato de TelefonistasRetour ligne automatique
Sindicato Mexicano de ElectricistasRetour ligne automatique
Sindicato Independiente de Trabajadores de la JornadaRetour ligne automatique
Sindicato MineroRetour ligne automatique
University of California Los Angeles Labor Center/ Institute for Transnational Social ChangeRetour ligne automatique
UniforRetour ligne automatique
United Electrical, Radio and Machine Workers of AmericaRetour ligne automatique
United Food and Commercial WorkersRetour ligne automatique
United Food and Commercial Workers Local 881Retour ligne automatique
United SteelworkersRetour ligne automatique
United Steelworkers CanadaRetour ligne automatique
University of Illinois ChicagoRetour ligne automatique
Warehouse Workers for JusticeRetour ligne automatique
Worker Solidarity in Action

Pour plus d’informations, contactez :Retour ligne automatique
Gaspar Rivera-Salgado (pour les demandes en espagnol et en anglais) : (310) 402-6553, gaspar.rivera.salgado@gmail.comRetour ligne automatique
Ronald Cameron 514-217-0264 Réseau québécois sur l’intégration continentale rqic@ciso.qc.ca

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!

Please enter your name here